Lancement officiel de l’UFTAM

Le  vendredi 4 octobre 2019, a eu lieu le lancement officiel de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (#UFTAM), en présence de :

🔹 Frédérique Vidal, Ministre française de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,
🔹 Slim Khalbous, Ministre tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,
🔹 SEMA Olivier Poivre d’Arvor, Ambassadeur de France en Tunisie,
🔹 et des chargés de la préfiguration de l’UFTAM : Habib Sidhom, président de l’Université de Tunis et Gilles Pécout, recteur de l’académie de Paris, chancelier des universités
et en présence de Sophie Renaud, Directrice de l’Institut français de Tunisie et Conseillère de coopération et d’action culturelle

Une conférence sur le thème « Quels métiers nécessaires pour l’Afrique de demain ? » a été organisée avec l’intervention introductive de Aziz Mebarek, co-fondateur, directeur général Tuninvest, AfricInvest, et avec la participation de Youssef Fennira, directeur général de l’ANETI, Emna Khrouf, présidente de l’Atuge Atuge, Badreddine Ouali, PDG de Vermeg, Fethi Sellaouti, président de l’Université de Tunis El Manar, Olfa Benouda, présidente de l’Université de Carthage et Jaziri Anis, secrétaire général de TABC.

🔴 Vous pouvez revoir l’intégralité de la cérémonie de lancement de l’UFTAM ici :

www.facebook.com/IFTunisie/videos/2746686965349756/

L’université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) ouvre ses portes à la rentrée 2019 pour offrir à des étudiants de l’Afrique sub-saharienne autant qu’à des étudiants tunisiens, français ou méditerranéens un panel de formations d’excellence co-construites par de très grandes universités publiques françaises et tunisiennes.

Annoncée conjointement par la Tunisie et la France lors de la visite officielle du Président Macron à Tunis en janvier 2018, l’UFTAM illustre la volonté des deux pays de constituer en Tunisie un hub régional d’enseignement supérieur, pour former les futures générations d’entrepreneurs, de cadres supérieurs et de salariés dont l’Afrique et l’espace méditerranéen ont besoin.